Il Bagatto

Le Destin Brisé

© Clovery

Aussi connu sous le nom du Magicien, le Bateleur est le premier des Arcanes.

Dans les rue d’Albino, la capitale du Remo, il y a un artiste, élégant mais sans le sou, qui fait des tours de passe-passe pour amuser les passants et gagner quelques piécettes. Il peut faire apparaître une pièce de monnaie dans le creux de votre oreille, ou bien vous tirer les cartes. Personne ne connaît son nom, mais les enfants des rues l’appellent « il bagatto », ce qui signifie « le magicien » dans un vieux dialecte. Mais dans un pays au bord de la misère, dans une ville surpeuplée de réfugiés, qui a le temps pour ce genre de distraction ? L’artiste accomplit des tours et sort des cartes de son chapeau, mais peu de passants lui accordent de l’attention.

Pourtant, personne ne se doute que ce prestidigitateur de rue, « Il Bagatto » comme on le surnomme, était jusqu’à il y a peu l’un des plus puissants magiciens de sa génération, capable d’accomplir des prodiges. Il pouvait invoquer des puissances qui défient l’imagination des hommes : les miracles et les calamités que les occultistes appellent « Arcanes », les titans légendaires qui furent baptisés « Aeons », et bien d’autres encore…

Non seulement il possédait des talents prodigieux, mais il était particulièrement doué… comme s’il était né spécialement pour accomplir ce genre d’exploits. Il y a quelques années de ça, Bagatto vivait avec Lirielle qui était à la fois sa partenaire d’aventure et son amante. Ensemble, ils parcouraient le monde en toute insouciance. Avec leurs pouvoirs combinés, rien ne pouvait les arrêter. Au gré des périls et de l’amour, Bagatto était en pleine ascension, comme une étoile montante : ses péripéties lui rapportaient toujours plus de puissance, de connaissances occultes, de secrets et il noua des pactes avec un grand nombre d’Arcanes et de Grandes Bêtes. Son pouvoir était tel qu’il pouvait tutoyer bien des puissantes personnalités du monde occulte et surnaturel.

Mais cette période glorieuse devait connaître un brusque revers… Au cours de ses périples, Bagatto se faisait des alliés mais aussi des ennemis. Il y a deux ans de ça, il tomba tout simplement sur quelqu’un de plus fort que lui qui maîtrisait aussi les pouvoirs des Arcanes. Son adversaire parvint à l’attirer dans un piège qui réduisit considérablement ses défenses magiques. Puis il fut soumis au sort de la Roue de Fortune Inversée auquel il succomba. Ce jour-là, Bagatto perdit tout : ses pouvoirs, ses connaissances… Et pire que tout, Lirielle, la femme qu’il aimait, perdit la vie. Le magicien ne sait pas comment il a survécu ni comment il s’est échappé. Peut-être que son rival l’a laissé partir comme pour se moquer de lui. Pour lui signifier qu’il ne représente plus rien. Qu’il n’est plus personne.

Depuis ce jour fatidique, le magicien déchu vit au jour le jour sans redécoller de la misère où il est tombé. C’est comme si le temps s’était arrêté pour lui : il est tétanisé par la peur à l’idée de reprendre sa vie et continuer son chemin malgré ce qu’il s’est passé. C’est pour ça qu’il fuit et se réfugie dans le déni ; il vit une fausse vie de prestidigitateur, un simple artiste de rue, pour refuser la vérité, pour nier qui il est réellement…

Il représente le commencement et la volonté de débuter les choses, bien qu’on lui attribue en général tout ce qui concerne l’habileté.

Aussi sombre que paraisse sa situation, un espoir subsiste cependant. Tous les pactes d’invocation que Bagatto a noués par le passé ont été défaits, sauf un : le Magicien. Certes, il ne lui reste plus qu’une seule carte en main… Mais qu’il parvienne à se défaire de la chape de désespoir qui s’est abattue sur lui, qu’il redresse la tête et affronte sa situation, et il réalisera alors que son histoire n’est pas terminée, elle ne fait que commencer…

Cet Arcane domine les pouvoirs surnaturels.


Fiche de jeu – Personnage débutant

Expérience : 0 Niveau : 1
Points de Vie : 90
Classe : convocateur

Agi : 7 Con : 6 Dex : 8 For : 6
Int : 9 Per : 6 Pou : 10 Vol : 7

Présence : 30
RPhy : 35 RMal : 35 RPoi : 35
RMys : 45 RPsy : 35

Initiative : 75
Attaque : 10 mains nues.
Esquive : 5
Dégâts : 15 mains nues.
Armure : Aucune

Zéon : 510 Régénération zéonique : 50
Convoquer :
200 Dominer : 15
Lier : 25 Révoquer : 25
Arcanes : I (le bateleur)

Avantages & désavantages : Apprentissage, Apte dans une compétence (Habileté manuelle), Chance, Voir le surnaturel, Addiction grave (drogue).

Taille : 12 Moyenne Régénération : 1
Mouvement : 7 (25 m/round) Fatigue : 6

Compétences Secondaires : Alchimie 15, Art 20, Athlétisme 10, Connaissance de la rue 15, Danse 10, Discrétion 10, Estimation 15, Évaluation magique 40, Habileté manuelle (Prestidigitation) 85, Histoire 25, Impassibilité 10, Larcin 15, Loi 15, Mémorisation 15, Natation 10, Observation 10, Occultisme 50, Persuasion 15, Science 15, Style 30, Vigilance 25.


Fiche de jeu – Personnage Expérimenté

Expérience : 450 Niveau : 4
Points de Vie : 105
Classe : convocateur

Agi : 7 Con : 6 Dex : 8 For : 6
Int : 10 Per : 6 Pou : 11 Vol : 7

Présence : 45
RPhy : 50 RMal : 50 RPoi : 50
RMys : 65 RPsy : 50

Initiative : 90
Attaque : 10 mains nues.
Esquive : 5
Dégâts : 15 mains nues.
Armure : Aucune

Zéon : 900 Régénération zéonique : 70
Convoquer :
310 Dominer : 45
Lier : 60 Révoquer : 60
Arcanes : 0 (le mat), I (le bateleur), IV (l’empereur), VII (le chariot).
Pactes : Ethelthryth (maîtresse des noms), Eir (la première valkyrie), le vendeur.

Avantages & désavantages : Apprentissage, Apte dans une compétence (Habileté manuelle), Chance, Voir le surnaturel, Addiction grave (drogue).

Taille : 12 Moyenne Régénération : 1
Mouvement : 7 (25 m/round) Fatigue : 6

Compétences Secondaires : Alchimie 60, Art 25, Athlétisme 10, Connaissance de la rue 30, Danse 10, Discrétion 25, Estimation 30, Évaluation magique 100, Habileté manuelle (Prestidigitation) 125, Histoire 35, Impassibilité 40, Larcin 40, Loi 20, Mémorisation 20, Natation 10, Observation 20, Occultisme 140, Persuasion 35, Science 20, Style 40, Vigilance 45.


Fiche de jeu – Personnage Surhumain

Expérience : 1.225 Niveau : 8
Points de Vie : 125
Classe : convocateur

Agi : 7 Con : 6 Dex : 8 For : 6
Int : 11 Per : 6 Pou : 12 Vol : 7

Présence : 65
RPhy : 70 RMal : 70 RPoi : 70
RMys : 85 RPsy : 70

Initiative : 110
Attaque : 10 mains nues.
Esquive : 5
Dégâts : 15 mains nues.
Armure : Aucune

Zéon : 1.410 Régénération zéonique : 150
Convoquer :
440 Dominer : 85
Lier : 100 Révoquer : 100
Arcanes : 0 (le mat), I (le bateleur), IV (l’empereur), VII (le chariot), IX (l’ermite), XII (le pendu), XIII (la mort), XIV (la tempérance), XV (le diable), XVII (l’étoile).
Pactes : Ethelthryth (maîtresse des noms), Eir (la première valkyrie), le vendeur, Forsetti (maître de l’équilibre).

Avantages & désavantages : Apprentissage, Apte dans une compétence (Habileté manuelle), Chance, Voir le surnaturel, Addiction grave (drogue).

Taille : 12 Moyenne Régénération : 1
Mouvement : 7 (25 m/round) Fatigue : 6

Compétences Secondaires : Alchimie 120, Art 40, Athlétisme 30, Connaissance de la rue 45, Danse 25, Discrétion 25, Estimation 60, Évaluation magique 120, Habileté manuelle (Prestidigitation) 175, Histoire 70, Impassibilité 50, Larcin 70, Loi 25, Mémorisation 40, Natation 30, Observation 35, Occultisme 230, Persuasion 60, Science 25, Style 70, Vigilance 70.


Notes diverses

Apprentissage : Bagatto a perdu ses pouvoirs et ses compétences. Il doit à présent les ré-apprendre, or c’est justement plus facile à faire que de tout apprendre la première fois : ses connaissances lui reviennent plus facilement comme s’il levait un voile sur sa mémoire. C’est pour ça que le personnage bénéficie d’un bonus à l’expérience (+3 points par session).

Addiction : après que son destin ait basculé, Bagatto a plongé dans la misère et s’est mis à consommer diverses drogues dans une vaine tentative d’échapper à la réalité, et il en est devenu dépendant. Il sait qu’il devra tôt ou tard résoudre son problème d’addiction, mais pour l’instant il se débrouille avec au risque de se détériorer la santé.

Spécialiste : Bagatto est spécialisé dans les invocations d’Arcanes, d’Aeons et de Grandes Bêtes. C’est pourquoi seule la compétence « convoquer » a été réellement développé. De plus, pour lui tous les invocations ne coûtent que la moitié de leur prix en zéon.

Trésor personnel : si le Meneur de jeu se sert de Bagatto avec le profil « surhumain » (niveau 8), il convient de lui octroyer divers objets magiques et artefacts surnaturels pour représenter l’équipement que le personnage a amassé au fil des aventures.

Prononce mon nom : vous avez sûrement remarqué que le véritable nom de Bagatto n’a pas été mentionné une seule fois. C’est totalement volontaire car le magicien a abandonné son ancienne identité et ne sera prêt à la revendiquer que lorsqu’il aura récupéré tous ses pouvoirs et connaissances. À ce moment-là, le joueur pourra révéler son véritable nom aux autres PJ comme aux PNJ. D’ailleurs, le MJ devrait laisser des indices rapportant à l’ancienne vie de Bagatto au cours des parties, par exemple des trésors et des secrets qu’il a laissé derrière lui, de sorte à ce que les PJ (sauf l’un d’entre eux bien entendu) croient qu’il s’agit d’un PNJ très puissant qu’ils pourraient rencontrer un jour. Quelle ne sera pas leur surprise quand ils apprendront la vérité.

Mon ennemi : qui est le mystérieux rival qui a ruiné la vie du Bagatto d’autrefois en plus de tuer Lirielle ? Et quelles étaient ses motivations ? Voici deux possibilités que vous pouvez utiliser. Bien sûr, vous êtes libres d »en imaginer d’autres.

Deymos l’Immortel
Si « Il Bagatto » représente à sa manière l’arcane du magicien, alors Deymos en représente la facette inversée. Ce sorcier obscur est surnommé « celui-qui-ne-meurt-pas » par les rares personnes qui le connaissent et la rumeur raconte qu’il aurait troqué son humanité il y a des siècles voire des millénaires de ça pour devenir immortel. Par le passé, Bagatto a déjoué un projet maléfique de Deymos, ce que l’entité obscure ne lui a pas pardonné. Pour se venger, le mage ténébreux s’est servi de Lirielle pour attirer son rival dans un piège. Une fois celui-ci capturé et emprisonné, Deymos entreprit de le torturer et de détruire ses pouvoirs via des sorts de magie destructive, pendant plusieurs jours d’affilée. Une fois son méfait accompli, Deymos « jeta » son prisonnier comme un déchet que l’on foule du pied, satisfait de lui avoir coupé les ailes. (MJ : cf Gaïa vol 1, p286)

Malogrius l’Azatoth
Au cours de leurs aventures passées, Bagatto et Lirielle eurent des démêlés avec une sinistre organisation secrète du nom de Yehudah. Ce groupuscule extrémiste composé d’utilisateurs de la magie cherche à imposer la domination des sorciers et des magiciens sur le reste de la population. Ne souscrivant pas à leur vision du monde et méprisant leur extrémisme, Lirielle et Bagatto prirent plaisir à leur mettre des bâtons dans les roues quand ils le pouvaient. C’était évidemment des actions très risquées et dangereuses, mais le couple s’en sortait toujours victorieux. Jusqu’au jour, où un Azatoth (le rang le plus élevé de l’organisation) du nom de Malogrius décida de s’occuper personnellement d’eux. Il les poursuivit, assassina Lirielle et neutralisa Bagatto en invoquant sur lui l’arcane de la Roue de Fortune Inversée. Le magicien étant grièvement blessé en plus d’avoir perdu ses pouvoirs, Malogrius le laissa pour mort. (MJ : cf Gaïa vol 2, p170)


Fichiers

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :